CFDT Cadres

Vous êtes ici

1.2. Le recrutement

Par : admin le 09/07/2014 09:22 |

Les usages du recrutement, l'information des candidats, la protection des données privées, le questionnaire de candidature, les tests, etc...

Le Conseil d'Etat fait  injonction au gouvernement de mettre en oeuvre le CV anonyme créé par l'article L1221-7 du code du travail (CE, 9 juillet 2014, M. A... et autres)

Les usages

Toute entreprise a des usages qui lui sont propres en particulier en matière d'habillement , de tutoiement ou pas etc ...

Un des moyens de ne pas faire d'impairs est d'aller observer, quand cela est possible,  l'entrée ou la sortie des salariés ce qui vous permettra d'en apprendre suffisamment sur les usages de l'entreprise où vous postulez à un emploi et de vous y conformer.

 

La pratique de l'entretien

En général l'employeur se présente et décrit le poste qu'il vous propose, mais parfois, pour voir l'intérêt que le candidat porte réellement à l'entreprise on lui demande de préciser pourquoi il a répondu à cette offre d'emploi : (éviter de dire simplement que l’on recherche du travail), reprendre les thèmes de votre lettre de motivation .

Ecoutez très attentivement les indications données par l'employeur : on peut prendre des notes c'est même conseillé pour pouvoir ensuite ne pas oublier de développer l'un des points cruciaux exposés par l'employeur et pourvoir rebondir sur ces points en montrant à nouveau combien votre formation et/ou votre expérience correspond au poste.

Ceci dit, l'employeur est libre de son choix parmi les candidat(e)s, il doit seulement vous tenir informé(e) des techniques de recrutement et ne pas procéder de façon discriminatoire.

 

La liberté de choix de l'employeur et  la discrimination à l'embauche

Voir l'article relatif à ce sujet.

 

L'information des candidats sur les modalités de l'entretien de recrutement

Les principes sont les suivants :

  • les informations demandées au candidat, sous quelque forme que ce soit, doivent avoir un lien direct et nécessaire avec l'emploi proposé ou avec l'évaluation des ses aptitudes . Si tel est le cas, le candidat doit y répondre de bonne foi et fournir les éléments qui lui sont demandés (diplômes, justificatifs des précédents emplois ...)
  • Si l'employeur soumet un questionnaire au candidat, il doit notamment lui préciser le caractère obligatoire ou non des réponses, les conséquences d'un défaut de réponse, et les personnes qui seront destinataires des informations.

Concernant les éléments recueillis lors d'un entretien d'embauche la CNIL a émis une recommandation N° 2002-017 du 21/3/2002, une fiche technique du recrutement et un formulaire-type de candidature.

La recommandation de la CNIL qui fait le point sur les dispositions légales applicables rappelle à  l'employeur qu'il ne peut interroger le salarié sur certains sujets, notamment ceux relatifs à sa vie privée.

Le formulaire-type de candidature évitera aux employeurs des impairs et peut permettre aux candidats de préparer leur entretien d'embauche en sachant quelles questions peuvent leur être posées.

- Le candidat doit être informé des méthodes et techniques utilisées lors du recrutement (tests, logiciels, ...) Ces méthodes et techniques doivent se limiter à l'évaluation des aptitudes professionnelles et les résultats obtenus doivent rester confidentiels.

 

La prohibition du harcèlement

S'appliquent au recrutement les dispositions contrant notamment  le harcèlement sexuel.

 

Un affichage approprié dans les locaux servant au recrutement

Les principes de non discrimination et de prohibition du harcèlement sexuel doivent faire l’objet d’un rappel  dans les locaux de l'entreprise servant au recrutement par voie d' affichage.

 

A partir de quand êtes-vous embauché ?

La Jurisprudence de la Cour de cassation estime que "l'écrit qui précise l'emploi proposé et la date d'entrée en fonction constitue une promesse d'embauche obligeant le promettant envers le bénéficiaire" : 11 juillet 2012 N° de pourvoi: 11-10486 confirmation de la décision du  15 décembre 2010 N° de pourvoi: 08-42951

Références

CNIL
 
 Dans vos relations avec des entreprises :  les réseaux sont-ils utiles ou dangereux ?

  • 36% des candidats à un poste les utilisent , 19% des recruteurs s'en servent

2 208 candidats et 157 recruteurs ont donné leur avis et partagé leurs pratiques et leurs résultats sur l'utilisation des réseaux sociaux dans la recherche d'emploi
Pour les candidats : Il sont 36% à utiliser les réseaux sociaux, ce qui n'est pas négligeable. La pratique reste tout de même loin derrière les jobboards (97%), les candidatures spontanées (77%) ou encore le réseau personnel (44%).
Pour les recruteurs : Alors que les jobboards sont importants pour 77% des sondés, les réseaux sociaux ne sont utiles qu'à hauteur de 19%. Bien loin du site RH d'entreprise (50%) et des candidatures spontanées (42%). Ce type de support n'est donc pas placé en haute estime.

  • Le flicage par l'intermédiaire des réseaux sociaux

D'après Facebook  les employeurs réclament les mots de passe des comptes de leurs salariés ou futurs salariés . Vous n'avez pas à donner ces informations. Rumeurs ou réalité d'une pratique condamnable ? les seuls chiffres dont nous disposons sont ceux des rapports de la CNIL en 2011 sur 55 plaintes instruites , on reprochait à 27 entreprises de ne pas respecter la vie privée des salariés . la tendance est donc au flicage comme l'a confirmé l'affaire IKEA 2012
Pour en savoir plus sur les infractions lire les rapports annuels de la CNIL

  • Nous vous proposons ci-après en téléchargement le guide de la CNIL de la protection des données personnelles ainsi que le guide de la CNIL à l'adresse des employeurs et salariés (GPS, télésurveillance etc ...)

 La CNIL publie chaque année plusieurs guides sur les sujets les plus divers que vous pouvez consulter ou télécharger
 
 
 

Derniers commentaires

Rose Marie Ronde (non vérifié)

29/01/2011 15:48

Ce site est décidement une excellente compilation d'infos lorsque l'on est curieux du thème et même si on est débutant le sujet ou si on débute. Tout le monde peut y trouver des informations précieuses. Mille mercis !

modele masculin (non vérifié)

09/08/2010 06:24

"éviter de dire simplement que l'on recherche du travail" -> ç'a me parait pourtant pas si évident :)

admin

09/08/2010 06:37

Bon c'est vrai trouver du travail est la motivation première.... Cependant l'entreprise que vous contactez souhaite comprendre pourquoi vous vous adressez spécifiquement à elle et dans cette optique il n'est pas souhaitable de n'avancer qu'un argument strictement personnel mais bien de prendre en compte le fait que vous répondez au besoin de cette entreprise en particulier. Bonne chance dans vos recherches

lisa (non vérifié)

26/05/2012 08:59

bjr , j'ai besoin d'etre eclairée.. jai postulé à une annonce il y a quatre jours.. je vois la gérante et ses collaborateurs.. on me dit vous revenez demain avec un grand sourire pour demarrer.. le lendemain je commence à etre formée la gérante n'etant pas là le comptable me demande ma carte vitale et ma carte d'identité pour faire la DUE et appelle la gerante ( je lai su après) pour lui demander quand elle viendra pour signer le contrat , jai donc ma DUE a la fin de la journée le comptable me dit la gérante viendra demain pour signer ton contrat.. ok a demain etc... ( j'espere que vous suivez !! lisez bien mes propos !) donc le lendemain j'embauche et là je travaille vraiment ( ayant des compétences supérieures au poste je me suis adaptée tres vite) donc je travaille je vois arriver la gerante donc moi toute sourire je la salue et elle me dit mais qu'est ce que tu fais là... alors étonnée je lui dis et bien je travaille ! alors elle se retourne vers le comptable et dit mais je ne t'avais rien dit je dois voir d'autres personnes pour l'embauche et rajoute jai eu des appels a mon domicile et je dois voir une personne en entretien... elle dit ceci avec un sourire alors là je tombe sur le c.... !!! énorme.. elle me dit je m'excuse le comptable et moi on s'est mal compris le recrutement n'etait pas terminée j'avais travaillé deux jours jai eu du mal a chercher du travail ma DUE etait faite et je me retrouve là comme une C.... ! ne sachant pas quoi dire etonnée décue et ayant un sentiment d'injustice et de choses malsaines donc on en est resté là... cest terrible ! la gérante et le comptable se sont disputés fortement apres coup je pense que la gérante a eu un appel de quelqu'un qu"elle connaissait pour le poste et qu'elle est revenue sur sa decision me concernant d'une facon malhonnete ne le reconnaissant pas je suis partie dépitée et vulnérable de part ma situation... pouvez vous m'eclairer je nai pas signer de contrat mais jai la due qu'en pensez vous merci

admin

27/05/2012 21:55

Donc adressez une lettre recommandée immédiatement à l'employeur en prenant acte du fait qu'il dit avoir recruté par erreur deux personnes sur le même poste et qu'il vous demande de quitter le poste pour lequel vous êtes embauchée et avez travaillé deux jours ----> vous lui rappelez qu'une DUE est une preuve d'embauche - donc vous êtes réputée embauchée en CDI sans période d'essai puisqu'il n'y a pas de contrat -----> l'employeur doit donc respecter la procédure de licenciement (s'il ne le fait pas = dommage intérêt pour un mois de salaire) et vous payer le préavis de la convention collective (voir la convention collective de l'entreprise ) ainsi que vos deux jours travaillés -----> vous lui demandez le solde de tout compte avec l'ensemble des éléments précités et vous envoyez la copie à l'inspection du travail

Mariemarie (non vérifié)

16/07/2012 14:35

Bonjour, En postulant dans l'entreprise dans laquelle je travaille actuellement je venais de terminer l année scolaire de ma 3ième année de bachelor en administration des affaires sans avoir encore soutenu pour l obtention du diplôme. Ainsi l'entreprise m'a retenu sans que j'ai le diplôme d'abord en période d'essai puis en CDI. Aujourd'hui c'est à dire 8 mois après je viens d'obtenir mon bachelor ainsi le diplôme. Puis-je prétendre à une augmentation salariale du fait de l'obtention de mon diplôme et ainsi du changement de catégorie?

admin

17/07/2012 08:34

non si elle ne le prévoit pas . Voir l'article 2.1 les textes qui s'appliquent pour acheter ou consulter votre convention collective

lechtibout (non vérifié)

18/04/2013 08:26

Je suis de plus en plus sollicité comme défenseur prud'homal au sein de la commission juridique de notre antenne locale à des interrogations de salariés me demandant les actions possibles en cas de dénigrement systématique de l'ancien l'employeur lorsque le nouvel employeur potentiel le sollcitie pour obtenir des informations de moralité ou professionnelles sur ce salarié : dépôt de plainte ? Action civile ? Bien entendu je déconseille fortement tout enregistrement à l'insu de l'interlocuteur en se faisant passer pour un employeur recruteur même en présence d'un tiers témoin del a conversation en pensant pouvoir l'utiliser par la suite comme mode de preuve. Si tant est qu'un courrier soit fait à la société incriminée pour condamner le comportement présumé du salarié qui dénigre, il convient de prendre un maximum de précaution...mais quel fondement juridique invoquer ...?

nboulay (non vérifié)

19/04/2013 07:47

Pour moi le fondement juridique relève de la discrimination. Mais comme vous dites il faut être très vigileant pour apporter les preuves. Pour l'action c'est une atteinte à la "dignité de la personne", cela relève du civil.

sebastien_13 (non vérifié)

19/05/2013 19:42

Bonjour, Suite à une candidature, l'employeur m'écrit dans le mail de convocation à l'entretien qu'il me rembourse les frais de transport. Ma candidature a été rejetée, j'ai remis les justificatifs correspondants à mes frais il y a plusieurs mois. Je n'ai toujours pas eu de retour, aucune réponse malgré mes multiples relances !! Que me conseillez vous? Ai je un moyen de me faire rembourser? Merci d'avance

admin

20/05/2013 17:21

Oui en référé devant les prud'hommes à condition d'avoir gardé copie de vos justificatifs de transport et en fournissant ce mail . Vous faites une demande sous astreinte de 50 euros par jour de retard car l'employeur doit honorer ses engagements comme n'importe qui.

mac3

11/08/2013 20:54

Bonjour, Je viens de démissionner suite à une promesse d'embauche chez un nouvel employeur.J'effectue actuellement mon préavis de 3 mois car mon employeur actuel n'a pas souhaiter le réduire. Dans le même temps, j'ai obtenu un autre entretien d'embauche correspondant mieux à mes attentes ( lieu géographique, salaire). Etant donné que j'ai déjà signé une promesse d'embauche avec un employeur, ai-je le droit de démissionner afin de pouvoir signer un nouveau contrat avec l'employeur me proposant de meilleures condition de travail cités ci-dessus? Cordialement

admin

12/08/2013 10:30

Une promesse d'embauche est EN PRINCIPE un document par lequel un employeur s'engage à vous prendre à son service à une date ultérieure , donc c'est un engagement UNILATÉRAL de l'employeur pas du salarié . Tant que vous n'avez pas signé de contrat de travail vous n'êtes EN PRINCIPE pas lié SAUF si une clause de la la promesse d'embauche le prévoyait : LE VÉRIFIER AUPRÈS DE L'INSPECTION DU TRAVAIL ou d'un avocat en cas de doute . Votre refus de poste ne s'analyse pas en une démission s'il n'y a AUCUNE CLAUSE D'ENGAGEMENT DE VOTRE PART DANS CETTE PROMESSE D'EMBAUCHE mais s'analyse en un refus de l'offre d'emploi qui vous est faites. ===> Ceci dit la bonne foi vous impose de régler le problème au plus vite car vous allez évidemment causer un préjudice à l'employeur en renonçant à ce poste pour lequel il va devoir rechercher un nouveau salarié . C'est ce préjudice qu'il faut éviter car vous devez toujours des dommages et intérêts à qui vous causez un préjudice.

mac3

14/08/2013 11:35

Bonjour, Je vous remercie pour l'explication. Cordialement.

pegote (non vérifié)

02/11/2013 13:06

Bonjour, voici ma situation, actuellement je suis en congé parental plein qui prend fin le 31 janvier 2014 donc pour moi il est impératif de retravailler ce que je fais depuis le mois d'octobre. Auparavant j'étais demandeur d'emploi. Là je suis ds un établissement privé (qui a ouvert ses portes au début de l'été) pr personne âgées plus ou moins dépendante en cours de recrutement progressif, en fait je cumul mon congé parental et mon travail, donc sois je fais 50% et rien ne change pr moi ou je fais 80% et mon congé passe a tps partiel mais j'ai demandé une attestation a mon employeur, que j'attends. Pr le moment je suis en cdd vacation, quelles sont les règles par rapport a ce type de contrat? Y a t il une durée de tps pr ces contrats? En octobre j'en ai signé un de 3 jours, je dois en signer un autre de 4 jours normalement, puisque j'ai travaillé 7 jours en octobre. Entre tps mon employeur m'a demandé d'appelé la médecine du travail pr avoir un rdv, ce que j'ai fais, mais je voulais savoir est ce que l'on est payé ds tt les cas, je veux dire que ce soit ds le tps de travail ou ds le tps ou je pourrais être en repos vu le contrat que j'ai pr le moment!!! comment ca se passe? Enfin j'ai une dernière question, en faite mes amplitudes de travail sont de 10h + 2h de pause ce sont des journées longues mais après c 2 ou 3 jours de repos tt dépend du planning, mais les 2h de pause ne nous sont pas payées, est ce normal ds le monde du travail, sachant que c un établissement privé, ont ils certains droit? Cordialement.

admin

04/11/2013 16:45

seul le temps de travail effectif donne droit à un salaire . Lorsque vous êtes en pause bien évidemment vous ne travaillez pas DONC vous n'êtes pas payé SAUF accord d'entreprise plus favorable : voir vos délégués du personnel. Pour moi en droit du travail privé le terme de "vacation" n'existe pas : on est obligatoirement en CDD donc avec un contrat de CDD en bonne et due forme fut-il de quelques jours . Le terme de vacation n'existe que pour des prestations COMMERCIALES qui NE SONT PAS UN CONTRAT DE TRAVAIL .... Je vous invite donc à vous préoccuper de savoir si vous êtes freelance donc DANS UNE RELATION COMMERCIALE avec UN CLIENT (la maison de retraite) ou si vous avez UN VRAI CONTRAT DE TRAVAIL signé par la maison de retraite en tant qu'employeur. DANS le premier cas vous relevez du tribunal de commerce et vous devez avoir une structure porteuse (auto entreprise) DANS LE SECOND CAS vous relevez des prud'hommes. AUTRE SOLUTION téléphoner à l'URSAFF pour savoir si vous avez été déclarée en tant que salariée ....

dory (non vérifié)

02/11/2013 13:34

bonjour, demandeur d'emploi depuis 1an suite a une rupture conventionnelle, j'ai du mal a trouver un emploi toutes mes candidature plus d'une centaines me revenais refusées au point ou j'ai eu des doutes sur mon ex employeur, il ya quelque jours lors de mon rdv pôle emploi ma conseillère me fait savoir que mes doutes étaient confirmée puisque elle a la preuve écrite d'un recruteur avec qui j'ai eu un entretien et qui était intéressé par mon profil mais après coup de fil chez mon ex employeur celui ci lui aurai déconseille de m'embauche avec des propos qui sorte du cadre du travail bref je suis perdu qu'es ce que je peut faire pour arrêter tout cela aidez moi SVP

admin

04/11/2013 16:32

Recontactez téléphoniquement tous les employeurs et demandez leur une attestation de ce que l'employeur a dit de vous en les informant que vous avez été averti par POLE EMPLOI (mettez vous d'accord avec votre référente POLE EMPLOI à ce sujet) .... sur le nombre il y en aura bien un qui témoignera . Personnellement j'ai eu à défendre une pharmacienne salariée dans un tel cadre : avec l'attestation de l'un des employeurs contacté qui a estimé qu'effectivement il n'avait qu'un seul son de cloche , elle a eu entier gain de cause et des dommages et intérêts conséquents. SI PAS POSSIBLE une seule solution virer cette référence de votre CV ou alors faire un bilan de compétence et une reconversion totale sur un autre secteur avec l'aide de POLE EMPLOI . Pour votre information les black listes sont une pratique illégale mais néanmoins connue.

Laëtitiag82 (non vérifié)

24/02/2014 13:30

Bonjour, J ai reçu une promesse d embauche de mon futur employeur par mail du type :" je confirme votre embauche ....." J ai fait parvenir les pièces administratives requises à l établissement de mon contrat de travail écrit . Rien n est donc signé de ma main,ni de celle de l employeur . Je souhaite me rétracter et ne plus travailler au sein de cette entreprise. Ma question est la suivante: suis-je engagée d une quelquonque manière ou bien,puis je me rétracter sans suite à subir de mon côté ? Merci de me répondre au plus vite,je dois démarrer dans 3 jours . Merci.

admin

25/02/2014 22:23

ce sont des bénévoles qui vos répondent sur leur temps personnel .... donc impossible de vous donner un délai de réponse - si vous souhaitez vous rétracter il faut évidemment dans le cadre d'une application loyale de la relation de travail en cours d'instauration téléphoner immédiatement à l'employeur pour le lui indiquer car en envoyant les pièces administratives vous êtes censée avoir accepté l'emploi. même si rien n'a été encore formellement signé -

besoindinformations (non vérifié)

28/04/2014 09:56

Bonjour, j'ai passé des entretiens de recrutement dans une entreprise, 3 entretiens en l'occurence qui se sont enchainés sur 2 mois et à l'issu desquels l'associée le jour du dernier entretien m'a proposée un contrat en ces termes " Bienvenu chez nous si vous le souhaitez" suite à cet entretien une responsable RH m'a contactée pour me confirmer qu'ils me proposaient bien un contrat. je lui ai envoyé toutes mes pièces pour l'elaboration du contrat, elle m' confirmé le salaire, le poste, la date de debut et tout, elle m'a ensuite fait un mail pour me dire qu'elle préparait ma promesse d'embauche et que je devrai l'avoir sous peu. seulement celà fait un mois que j'attends et toujours rien. je l'ai relancée il ya deux semaines et ils ont dit que c'etait en cours de signature. que devrais je faire? peuvent ils à ce niveaux refuser de me signer un contrat? sachant qu'aujourdh'ui nous sommes à 3 mois de relation (deux mois d'entretiens et un mois d'attente de contrat) le poste débute en semptembre. merci pour vos réponses.

admin

30/04/2014 12:04

Si vous avez accepté une prise de fonction en septembre l'employeur a jusqu'à septembre pour vous proposer le fameux contrat .... si vous avez eu des échanges de mails suffisamment précis sur les éléments essentiels de ce futur contrat , (poste, temps de travail , salaire vous êtes réputé embauché

tripoli4567 (non vérifié)

12/05/2014 11:13

Bonjour, Je ne sais pas das quelle catégorie situer ma question. Je suis cadre salarié d'une multinationale française rapatrié de libye où j'exercais des fonctions de directeur pays en expatriation. Depuis mon retour forcé en famille aucun poste ne m'a été redonné. Aucune démarche n'a été effectué par mon employeur qui je pense souhaiterais mon départ volontaire. Je postule en interne via intranet. La derniere réponse ECRITE de mon employeur est ..... nous recrutons une personne en externe .... et avec des prétentions salariales impressionantes....!!! Cette situation est intolérable. Que faire

admin

13/05/2014 15:22

En fait l'employeur vous doit un reclassement tant qu'il vous paye .... à ne rien faire ce n'est pas drôle mais juridiquement il s'agit d'une dispense de travail payée et c'est autorisé . Faites le point sur votre situation en regardant sur votre convention collective s'il y a des dispositions propres au retour des expatriés , saisissez les délégués du personnel cadres du siège de votre situation car eux peuvent consulter quand il le veulent le livre unique du personnel et pourrons vous informer des postes qui se libèrent et surtout des réorganisations en cours dans les services - par ailleurs les échanges de mail avec eux peuvent vous être d'un grand secours si les choses se gâtent. Parallèlement vous cherchez un autre emploi , dès que vous l'avez trouvé vérifiez si vous n'auriez pas droit au congé de mobilité sécurisé voir article 5.21 autres congés le paragraphe consacré à ce nouveau droit. SI vous y avez droit vous avez la possibilité de faire un essai de longue durée dans la nouvelle entreprise et de revenir si le travail ne convient pas ... SI l'employeur n'est pas assujetti à cette obligation d'octroyer un congé de mobilité , vous montez un dossier prud'homal PROUVANT la mauvaise foi de l'employeur dans la recherche de votre reclassement (contraire à l'article L1222-1 du CT) éventuellement le non respect de dispositions conventionnelles protectrices .... et vous faites une prise d'acte dès que vous avez trouvé un nouvel emploi VOIR article 8.4 - vous avez aussi droit si vous avez plus de 45 ans à un bilan de compétences par un cabinet de votre choix ce qui est très utile pour faire un tour d'horizon de la situation de l'emploi dans votre domaine ;

alexiabomier

07/08/2014 17:56

Bonjour, Je suis en cours de négociation pour la signature d'un CDI en tant qu'Assistante qualité dans une entreprise rattachée à la Convention collective 3233 Cas particulier des entreprises fabriquant des "Légumes frais prêts à l'emploi". Je suis diplômée d'un BAC+3 dans le domaine agroalimentaire et j'ai occupé un poste similaire d'Assistante qualité dans une autre entreprise de convention collective différente, pour lequel j'avais un statut d'agent de maîtrise, statut logique vis-à-vis de mon diplôme. Mais la convention collective à laquelle je suis rattachée actuellement est très floue quant à la détermination de la classification. Il existe quelques emplois repères allant jusqu'au niveau V dont aucun ne se rapproche de mon poste, qui devrait se rapporter à la catégorie "Techniciens et Agents de maîtrise" de la convention, catégorie dans laquelle il n'est donné aucune définition de chacun des statuts. J'aimerais donc savoir si mon futur employeur est tenu légalement de tenir compte de mon niveau de qualification et d'expérience pour le poste et de m'attribuer le statut d'agent de maîtrise puisque, selon ses dires, "mon diplôme et mon expérience (6 ans) n'ont rien à voir dans la classification, je pourrais avoir un doctorat que ça ne changerait rien", et il me propose tout juste un statut de technicien de base Niveau VI échelon 1 au lieu d'un statut d'agent de maîtrise Niveau VII échelon 2 ou, au minimum, un statut de technicien supérieur Niveau VII échelon 1. Merci d'avance pour vos lumières car ma convention collective est abusivement floue.

admin

09/08/2014 19:31

changement d'employeur = remise à 0 des compteurs vous ne pouvez obtenir la classification souhaitée en l'absence de texte contraignant que par le rapport de force .... autrement dit en n'acceptant pas ce poste qu'en cette période de chômage un autre acceptera autre solution l'accepter et préparer votre démission prochaine dès que vous aurez trouvé chaussure à votre pied CAR ON NE PEUT RIEN FAIRE ; Le bon état de la négociation de branche dépend d'un rapport de FORCE que les salariés d'un secteur instaurent vis à vis des employeurs d'un secteur .... on ne peut brâmer à longueur de temps que le syndicalisme ne sert à rien et s'étonner que la négociation des salaires soit en panne sèche hé oui ... les branches professionnelles où les salariés ont eu à coeur de maintenir le rapport de force sont mieux payées ... changez de secteur professionnel ...