CFDT Cadres

Vous êtes ici

3.7. Le cumul d'emplois

Par : admin le 31/08/2010 14:50 |

La multiplication des temps partiels non choisis a amené un certain nombre de salariés à avoir une pluri-activité soit plusieurs activités salariées, soit une activité salariée et d'autres en tant qu'indépendant ou chef d'entreprise situation qui a été favorisée par le statut d'autoentrepreneur. Souvent cette activité complémentaire peut se faire sous différents régimes : cet article vous donne des pistes et des liens utiles pour compléter votre information

Le cumul de deux emplois salariés


Il est possible pour un salarié de cumuler les temps de travail pour plusieurs employeurs sans autre condition que celle de respecter la durée maximale légale du travail qui s'établit à 48H hebdomadaires actuellement en application des règles européennes.

 

Les droits à cumul d'activités salariées ne sont pas les mêmes si vous êtes travailleurs du public ou du privé Pour les travailleurs du public le texte de référence est (mise à jour 2010) un Décret n°2007-658 du 2 mai 2007 relatif au cumul d'activités des fonctionnaires, des agents non titulaires de droit public et des ouvriers des établissements industriels de l'Etat

 

Ce décret va dans le sens d'une libéralisation de la possibilité d'exercer une activité privée rémunérée . Les fonctionnaires demeurent toutefois soumis aux limites et conditions ordinaires :

  • préservation de leur indépendance ,
  • ne pas porter atteinte au fonctionnement de leur service ,
  • ne pas dépasser la durée légale ou réglementaire de travail et informer leur hiérarchie.

Pour le travailleurs du privé , il faut vérifier que votre contrat de travail n'ait pas de clause d'exclusivité (valable pour un temps plein) ce qui vous interdit d'avoir deux emplois. Si vous n'avez pas de clause d'exclusivité vous devez choisir votre activité complémentaire en respectant la clause de non concurrence éventuelle du contrat de travail.

 


Le cumul d'un emploi salarié et d'un emploi d'indépendant ou de chef d'entreprise


Un salarié peut aussi travailler à temps complet pour un employeur et exercer une activité indépendante pendant son temps libre ou être lui même entrepreneur (les soirs, les week-end et pendant ses congés) sous la même réserve que précédemment. Le gouvernement encourage la création d'entreprises et a pris un certain nombre de dispositions pour assurer la couverture sociale du créateur :

  • Il existe depuis 2009 un statut de l'autoentrepreneur : toutes les informations utiles à cette adresse : www.lautoentrepreneur.fr

Ce statut permet de se mettre en règle par rapport à l'administration fiscale pour des compléments de revenus ne dépassant pas un certain seuil ( en 2010 - 80 300 euros (HT) pour une activité d'achat / revente ; - 32 100 euros (HT) pour une activité de prestations de services. )

Il n’est cependant pas exempt d’abus divers qui commencent à être soumis aux conseils des prud’hommes notamment quand on impose ce statut à un ex salarié que l’on fait ainsi travailler dans les mêmes conditions que précédemment mais en indépendant ; Des requalifications de statut de sous-traitants en contrats de travail sont envisagées.

 

Au delà de ces seuils de ressources déjà importants il faudra fonder une entreprise suivant le régime le plus approprié à votre situation. l'UNEDIC a édité une circulaire 36-02 du 31/7/2002 pour régler le problème de l'assurance sociale des personnes qui cumulent un mandat social et un contrat de travail (document en format .pdf lisible par acrobat reader logiciel gratuit du net) par ailleurs l'UNEDIC fait paraître chaque année un guide de l'indemnisation du chômage que l'on trouve en général à cette adresse www.unedic.org/Juridique/l-indemnisation-du-chomage

 

  • Le portage salarial

Nous avons consacré un article à ce système qui vient d'entrer dans le code du travail sous la référence L1251-64 et constitue également un bon moyen de faire l'essai d'une nouvelle activité .

Mots-clés

Derniers commentaires

josiane (non vérifié)

23/01/2013 12:59

bonjour, je suis en CDI 35h hebdomadaire dans une association qui accueille des personnes en situation de handicap. j'ai besoin d'avoir un complément de salaire. es-ce que la loi me permet de faire une dizaine d'heures de travail supplémentaire par semaine dans une boite d'intérim qui propose le même métier à savoir : aide médicale psycologique merci de votre réponse

admin

29/01/2013 08:05

Vous devez ne pas dépasser les durées de travail maximales soit 48H par semaine , respecter les temps de repos minima 11H par jour et 35 heures de repos hebdomadaire et avertir les employeurs car ils doivent se concerter pour vos congés , pour la CPAM etc .... et enfin vérifier que votre contrat actuel n'a pas de clause d'exclusivité (obligation de ne vous consacrer qu'à l'employeur actuel) et pas de clause vous interdisant de faire les mêmes activités ailleurs AVANT tout engagement .... Bref transparence totale et écrite vis à vis de l'actuel employeur sinon risque de licenciement.

mray (non vérifié)

13/02/2013 08:59

Bonjour, J'occupe deux postes au sein de la même association: -Un CDI de 35h en tant que réceptionniste - Un contrat saisonnier (d'octobre à Juin) en tant qu'animatrice de français (cours de français pour des personnes étrangères) soit environ 7 heures/ semaines. Jusqu'à maintenant mes 2 responsables s'étaient mises d'accord pour que mes plannings de chaque secteur coïncident et me permettent d'effectuer mes deux postes correctement. Tout fonctionnait très bien depuis 5 mois, hors ma responsable "accueil" m'annonce la semaine dernière que désormais je devrais respecter le planning qu'elle m'imposera je cite: "tant pis si tu as des cours". Aucune justification ne m'a été donnée et mes élèves sont inscrits pour un cours récurrent le mardi soir de chaque semaine et c'est un cours qui marche très bien et fait du bénéfice...Je ne comprends pas. Suite à cela je ne pourrais plus faire ce cours... Quels arguments puis-je utiliser? Ont-ils le droit de réagir ainsi? J'ai l'impression que cette décision me vise personnellement? Comment dois-je faire pour être sûre que mon contrat saisonnier se renouvelle l'année prochaine (j'ai peur qu'ils me l'interrompent). Désolée pour toutes ces questions, j'adore mon travail et je veux continuer à le faire. Merci beaucoup pour l'aide précieuse que vous allez m'apporter.

admin

26/02/2013 14:20

Donc vous ne pouvez contraindre l'employeur qui est le même sur vos deux activités à maintenir votre cours s'il ne le veut pas. Par contre vous pouvez adresser un courrier en LRAR à l'employeur pour lui demander en quoi la décision qu'il a prise de vous empêcher désormais de tenir vos deux postes est conforme à "l'intérêt légitime" de l'association , à défaut de réponse de la part de l'employeur ou s'il n'y a aucun intérêt légitime pour l'entreprise vous êtes en droit d'estimer que l'arrêt anticipé du cours que vous assuriez est une application déloyale du contrat de travail contraire à l'article L1222-1 du CT

carolecharlotte (non vérifié)

21/03/2013 12:55

Bonjour, j'ai aujourd'hui de contrats à mi-temps en cdi dans une même association mais dans deux structures différentes. Un mi-temps d'assistante sociale et un d'éducatrice. Je souhaiterais prendre un congé parental à 80% et je ne sais pas si cela est possible car cela signifie qu'il y aurait un de mes deux postes ou je travaillerai moins de 16h/semaine. En même temps, l'association me considère comme salariée à temps de l'entreprise. Alors, est-ce que j'aurais droit à un congé parental à 80%?

admin

21/03/2013 13:15

Vous demandez un 80% sur ce contrat et l'employeur se débrouille pour répartir le temps de travail , si vous avez deux contrats correspondant aux deux activités vous faites deux demandes . De toutes manières vous avez le droit à un congé parental le problème va être de trouver une organisation qui respecte les intérêts légitimes de l'association et les vôtres

Aurel974 (non vérifié)

17/04/2013 19:34

Bonjour, Je suis secrétaire au sein d'un bureau d'études.mon employeur possède 2 bureaux d'études,(2 numéros de siret différents, 2 SARL différentes)j'ai un contrat de travail avec une seule des 2 sociétés mais j'établie toutes les tâches de secrétariat pour les 2 sociétés. Est-ce légal?

admin

18/04/2013 10:45

en prenant soin de vous ménager les preuves de l’exécution effective d'un travail pour l'autre société . Une telle situation est très intéressante en cas de "licenciement économique" , vous pourrez arguer de l'existence d'un groupe et non de deux entités différentes : voir l'article sur le co-emploi

zelie.evrard.pr... (non vérifié)

03/06/2013 15:56

Bonjour, actuellement en CDI à temps partiel dans un fast food mes horaires varient énormément d'une semaine à l'autre, je souhaiterai trouver un 2ème emploi mais ces horaires variant de 9h à 1h du matin ne me facilite pas la tâche. Pendant mon entretien d'embauche ma directrice m'a expliqué que je pouvais avoir un 2ème emploi mais si l'occasion se présentait se sera à mon deuxième employeur de s'adapter aux horaires de mon premier emploi. Je souhaiterai savoir si je suis en droit de demander à mon employeur des horaires plus fixes qui me permettraient de combiner un 2ème emploi. Et si non, quelles solutions s'offrent à moi?

admin

04/06/2013 22:22

Votre contrat CDI à temps partiel doit comporter la durée de votre temps de travail répartie en jours de travail dans la semaine ou en semaines de travail dans le mois. Les horaires ne peuvent bouger QUE sur ces jours de travail prédéfinis dans le contrat de travail. Vous n'êtes pas obligée d'accepter une AUGMENTATION de la durée du travail , seul l'horaire peut varier mais pas la durée. Toute modification d'horaire doit faire l'objet d'un délai de prévenance qui est de 7 jours donc logiquement il est interdit de modifier un horaire si vous n'en avez pas été avertie 7 jours plus tôt . Par ailleurs dans une même journée il est interdit d'avoir plus de deux heures d'interruption du travail. En tout état de cause les modifications apportées à vos horaires ne doivent pas vous empêcher de trouver un autre travail ailleurs car si l'employeur veut que vous soyez à tout instant à sa disposition il doit vous payer à temps complet ... Pour vous aider à formuler votre réclamation auprès de l'employeur je vous conseille de voir une de nos permanences juridiques . Pour les trouver vous faites CFDT et le numéro de votre département sur le site des pages jaunes. Vous appelez l'UNION DÉPARTEMENTALE CFDT et vous leur demandez les coordonnées de la permanence juridique la plus proche de votre domicile . Vous venez avec votre contrat de travail pour que l'on vérifie qu'il comporte bien les mentions légales de la durée du travail et de sa répartition sur la semaine ou le mois. l'employeur ne peut pas juridiquement vous demander plus que ce à quoi vous vous êtes engagée par ce contrat de travail s'il est correctement rédigé.

mickey86 (non vérifié)

08/06/2013 11:44

Bonjour je travaille depuis 1ans 1/2 dans une entreprise de nettoyage, j ai un cdi de 70 heures par mois de 17 h à 21h et la un poste dans la même entreprise sur le même lieu de travail se libère le week end de 48 h par mois et j aimerais pouvoir le prendre était donne que ça me ferai presque un temps plein. Mais ma chef d équipe m à dit que l entreprise de faisait plus d avenant au contrat. Je voulais savoir si il avait une solution ? Car j ai besoin de ce travail. Merci

admin

09/06/2013 12:59

SI ce travail est pérenne et donc NON réduit à quelques semaines ou mois de travail , ce n'est pas un "avenant" qu'il faut faire au contrat mais un nouveau contrat qui comportera les DEUX MISSIONS . En application de l'article L2123-8 vous devez faire une demande de reprise à temps complet par LRAR en faisant référence à cet emploi qui complète le votre . PAR CONTRE je comprends la position de l'employeur si ce remplacement sur le WE est vraiment tout à fait momentané même s'il est autorisé d'avoir un avenant en CDD pour un tel remplacement .

worker (non vérifié)

20/06/2013 12:00

Bonjour, je suis gérant majoritaire de ma boite (SARL) et je viens de signer un CDI à temps plein (35h/semaine). A quel régime social dois-je être affilier ? Les informations que je retrouve sont contradictoires entre affiliation aux deux caisses (Indépendant et Régime général) et uniquement Régime général (selon le nombre d'heures travaillées, les parts du gérants, Ordre de changement du statut...). Merci pour votre aide.

admin

24/06/2013 12:07

Je ne suis pas une spécialiste du droit des sociétés mais à ma connaissance comme vous émettez une fiche de paie à temps plein vous cotisez comme un salarié et bénéficiez des prestations sociales SAUF, de l'indemnisation de la perte de l'emploi puisque gérant majoritaire vous êtes en responsabilité du devenir de la structure. L'ursaff doit pouvoir vous dire ce qu'il y a lieu de faire. Si vous percevez en plus une indemnisation pour le travail de gérant je pense que cette indemnisation doit relever du RSI voyez avec eux si c'est votre cas.

steph2 (non vérifié)

23/08/2013 18:18

Bonjour, je suis embauchée depuis peu en emploi avenir dans une structure audiovisuelle, sur un poste de mise en place d'ateliers éducatifs audiovisuels pour des enfants. Un projet de production de film se met en place dans la structure, je voudrais y participer et mon employeur me dit que les postes créés seront des CDD d'usage de type cachet d'intermittent. Est-ce qu'il me serait possible de cumuler mon CDI actuel et des CCD /cachets d'intermittence durant le temps du tournage ? Merci de votre réponse.

admin

26/08/2013 12:07

je ne vois qu'une seule limitation : le temps de travail qui ne doit pas dépasser 44H par semaine en moyenne sur 12 semaines et puis bien évidemment l'accord de l'employeur qui organisera votre partie de travail en CDI en conséquence je présume de telle sorte que vous respectiez les temps de repos hebdomadaires et journaliers

Enora11 (non vérifié)

31/08/2013 17:06

Bonjour, je souhaiterais me renseigner. J'ai entre 21 et 25 ans. L'entreprise X souhaite me prendre pour un contrat de professionalisation pour une durée de 2 ans. La durée hebdomadaire est de 35 h du lundi au vendredi. En plus de cette activité ais je le droit de travailler les samedis avec une entreprise y et quelques dimanches avec une entreprise Z ? Chaque entreprise est indépendante. L'emploi avec l'entreprise Y est réalisé grâce à une agence d'interim (contrat à la journée) et celui de l'entreprise Z par un contrat direct. Merci de votre réponse.

admin

01/09/2013 15:16

Cela s'appelle "perdre sa vie à la gagner" : que vous reste-t-il pour votre vie personnelle ? pour vos amis , pour vous cultiver , pour vos loisirs ? Réfléchissez-y - "vivre réellement et non faire semblant" c'est "vivre chaque jour comme si c'était le dernier" alors qu'est ce qui est le plus important ? trois sous ou la richesse de vos relations et de vos passions ? je suis une grand-mère attentive voyez vous ... Ceci dit vous devez signaler tous vos emplois à tous vos employeurs. SI cette situation est découverte à l'occasion d'un accident du travail ou d'une simple maladie ou à la suite d'un contrôle de l'inspection du travail qui peut intervenir dans le cadre de l'Article D8261-2 et SI l'on constate que vous dépassez la durée légale maximale du travail vous risquez d'être licenciée de tous vos emplois ARTICLE L 8261-1 du CT VOUS AUREZ AUSSI UN AMENDE PÉNALE à payer : Article R8262-1 et vos employeurs aussi : Article R8262-2 . Je vous renvoie donc sur l'article relatif à la durée maximale du travail et vous rappelle également le respect impératif des temps de repos journaliers et hebdomadaires car la société qui paye les indemnités de sécurité sociale par l'impôt est en droit d'exiger que l'on n'attente pas à sa santé.

fx (non vérifié)

17/10/2013 16:50

bonjour , je travaille à temps complet dans une entreprise (35h) et je désir travailler pour un artisan env 10h par semaine. Ce dernier peut il me rémunerer en cheque emploi service car le nombre d'heure à travailler sur le mois n'est pas clairement défini. cdlt fx

admin

18/10/2013 14:03

Le problème n'est pas tellement les modalités de rémunération (par CES) que le fait que vous devez 1/ AVERTIR votre actuel employeur de cette double activité , 2/ que vous ne pouvez avoir une double activité que si aucune clause de votre contrat de travail ne s'y oppose , 3/ que vous devez respecter scrupuleusement le temps de repos journalier et hebdomadaire et 4/ que 10H par semaine c'est par définition TROP d'heures puisque vous n'êtes pas autorisé à dépasser 44H de travail par semaine. 5/ PRÉCISION : vous risquez un licenciement SI votre double activité est découverte sans que vous ayez averti votre employeur actuel

alexandra59500 (non vérifié)

09/01/2014 17:22

Bonjour, je suis actuellement en CDI 36h/semaine, pendant mes congès je souhaiterais faire les vendanges ( emploie saisonnier ) est ce possible ?? je dois prévenir mon employeur actuel ou non comme je serais en congès payé merci de votre réponse Cordialement

admin

11/01/2014 19:21

A ma connaissance le contrat de vendanges est un des rares contrats cumulables avec un CDI . il faut avoir l'accord de l'employeur http://travail-emploi.gouv.fr/informations-pratiques,89/les-fiches-pratiques-du-droit-du,91/contrats,109/le-contrat-vendanges,987.html

achilletalon (non vérifié)

25/02/2014 14:22

Bonjour, comptable dans une entreprise en difficulté, j'ai été arrêtée il y a 2 ans pour un cancer . En septembre, j'ai repris mon travail à mi temps thérapeutique dans ma société qui venait d'être placée en redressement judiciaire 2 mois avant. Je n'ai pas supporté la pression que m'imposait cette situation et la charge de travail que l'on me donnait à faire. j'ai eu l'impression de faire marche arrière alors que je devais aller de l'avant pour oublier ma maladie et passer à autre chose. J'ai donc demandé durant mon mi temps th la possibilité de quitter l'entreprise par une rupture conventionnelle. Ma direction n'était pas contre mais quand elle a su qu'elle était obligée de me verser mes indemnités de licenciement (pour 18 ans d'ancienneté), elle a refusé me proposant la démission alors que le tribunal leur demandait de faire un plan de restructuration et de licencier du personnel. J'ai refusé de démissionner. Mon médecin traitant m'a remis en arrêt 15 jours et à la fin de mon arrêt je ne suis pas retournée au travail. Cela fait maintenant 2 Mois et demi que j'ai quitté mon poste et je ne suis toujours pas licenciée. depuis j'ai trouvé un nouvel emploi à mi temps dans une petite entreprise. Je voudrais savoir si je peux signer un contrat de travail pour 17 H 30 hebdomadaire, sachant que je ne travaille plus dans mon entreprise en redressement et que mon contrat de 35 H n'est toujours pas rompu. Je sais que l'abandon de poste me fait perdre mes indemnités de licenciement mais le plus important pour moi c'est de préserver ma santé. J'ai reçu 2 recommandés me demandant de justifier mon absence pour le premier et l'autre de revenir au travail avant fin janvier. Je n'ai pas répondu et depuis j'attend d'être convoqué pour un entretien préalable au licenciement. combien de temps peuvent ils faire durer la situation sachant que le procureur a déposé une requête en référé pour une mise en liquidation.

admin

26/02/2014 21:22

Le problème c'est que si on va vers la liquidation votre interlocuteur est désormais le liquidateur et plus l'employeur donc prendre contact avec le greffe pour connaitre le nom du commissaire et le contacter voir l'article http://www.infoprudhommes.fr/node/13368 1.1.6.1 Entreprise en difficulté : vos interlocuteurs vous pouvez intégrer votre nouvel emploi puisque de toutes manières l'entreprise sera incessamment en liquidation ... mais essayez d'attendre d'avoir un contrat ferme (après la période d'essai) pour demander un licenciement au commissaire , dîtes simplement que vous faites partie du personnel sans plus et qu'étant malade vous n'avez travaillé que jusqu'au .... et vous indiquez la date de votre dernier jour de travail POINT ainsi vous avez une chance d'obtenir malgré tout des indemnités , c'est pas gagné si le commissaire a des dossiers administratifs en bonne et due forme.

Claire75 (non vérifié)

26/04/2014 07:34

Bonjour Je fais des heures d'intermittence de 15 heures par semaine avec une compagnie. Une autre compagnie vient de me proposer un CUI CAE de 26 heures. Puis-je faire les 2 ? (les employeurs sont au courant et cela ne pose pas de problème "moral"). Merci d'avance pour votre réponse.

admin

28/04/2014 14:15

Il est toujours possible de cumuler deux emplois pour autant que l'on respecte les temps de travail maxi et les repos obligatoires : VOIR http://www.infoprudhommes.fr/node/612 5.2. Temps de travail maxi . modifications . repos obligatoires

tatiana57 (non vérifié)

11/05/2014 22:36

Bonjour, je suis en contrat privé 15h hebdo et CAE 20h hebdo avec des horaires assez compliquées allant du mardi au dimanche (signifié au contrat). jour de repos normalement le lundi. mes horaires ont changées récemment et je travaille maintenant le lundi et repos le dimanche. mais là je travaille 9 jours d'affilés sans repos et 45h semaine alors que je ne l'ai pas demandé. quels sont mes recours ??

admin

12/05/2014 14:30

La durée du travail ne peut changer sans votre accord puisque vous êtes à temps partiel sur les deux contrats donc en droit de refuser toute modification d'horaires qui seraient incompatible avec votre second emploi. VOIR l'article 3.5 temps partiel

xian50 (non vérifié)

25/06/2014 14:48

j ai fait fonction de chef depuis fort longtemps, mais je ne suis pas nomme! y a t il une loi qui obligerai mon emlloyeur de me nommer a ce poste( chef d equipe)? veuillez me donner la reference, merci.. surtout les conditions: temps en remplacement de fonction de chef..etc.. a+ xian50

admin

25/06/2014 21:59

Votre question ne concerne PAS le "cumul d'emplois" mais votre niveau de qualification au regard de la nomenclature des emplois de la convention collective dont dépend votre entreprise : Voir l'inspection du travail pour consulter la convention collective dont vous dépendez : l'employeur vous doit le minimum salarial conventionnel correspondant aux tâches que vous exécutez LIRE pour information l'article 2.4.6. Contrat de travail : modification de la qualification http://www.infoprudhommes.fr/node/1212

Danette25 (non vérifié)

29/06/2014 02:12

Bonjour, Je suis en congé parental SANS SOLDE (contrat suspendu du côté employeur et pas d’indemnité côté CAF car 1 seul enfant et c’est la suite des 6 mois indemnisés par la CAF). Je suis en cas de multi employeur : enseignante avec deux contrats CDI intermittents chez 2 employeurs chez qui les cours sont soit très irréguliers soit des cours du soir très tard. Tous les deux avec des contrats pour lesquels je suis payée s’il y a des cours à proposer sinon, pas de cours, pas de salaire. Ensuite, pour compléter ces activités assez précaires, je travaille en tant que vacataire à plusieurs établissements proposant souvent des horaires et des cours plus réguliers sur l’année (situation avant la naissance de mon premier enfant). Après le congé maternité et les 6 mois de congé parental d’éducation payés par la CAF, je continue en congé parental SANS SOLDE chez les 2 employeurs CDI i étant donné le caractère irrégulier, instable et des cours très tard le soir qu’ils peuvent me proposer qui sont incompatibles avec un petit bébé. Toutefois, j’ai besoin de travailler car il n’y a pas d’indemnités et un seul salaire ne suffit pas. Est-ce que avec le métier d’enseignante et étant donné les caractéristiques spécifiques de mes contrats ai-je le droit de travailler quelques heures ailleurs en tant que vacataire ou des cours particuliers en même temps que je suis en congé parental sans solde chez ces 2 employeurs ? Sachant qu’avec ces emplois je peux gérer plus facilement la vie familiale, la présence auprès de mon enfant et la garde qu’avec les 2 autres emplois en CDIi. D’autre part, je ne ferais pas concurrence à mes employeurs ni serais déloyale. J’explicite que je ne suis pas enseignante de l’éducation nationale. Puis, est-ce que je peux être en même temps que ce congé parental sans solde à la recherche d’un autre emploi (meilleurs conditions de contrat, horaires, etc), donc, inscrite à Pôle emploi et toucher un reliquat de droit ARE qu’il me reste d’avant mon congé maternité ?

admin

29/06/2014 09:59

Vos questions ne relèvent pas du droit du travail au sens strict mais de droits sociaux périphériques notamment des droits de la famille gérés par la CAF. C'est avec la CAF qu'il faut avancer dans votre projet. EN EFFET à ma connaissance il est possible de travailler à temps partiel pendant un congé parental mais évidemment l'allocation de congé parental sera réduite proportionnellement. Comme il est permis de travailler, à fortiori il est possible d'être inscrite en recherche d'emploi à POLE EMPLOI MAIS l'indemnisation du chômage suppose que vous ne perceviez aucun autre revenu de substitution (ni IJSS, ni à mon sens congé parental à temps plein ce que vous vérifierez auprès de POLE EMPLOI car je ne suis pas une spécialiste de la convention ASSEDIC). Vis à vis des deux autres employeurs compte tenu du fait que vous étiez à temps partiels, vous avez le droit de chercher une reconversion pendant le congé parental , il vous suffira de donner votre démission avant la fin de votre congé parental si vous avez trouvé une meilleure situation.