La formation

mis à jour le 23/09/2016 à 15H05 Publié le 06/09/2016 à 17H45

Que vous soyez déjà entrés dans la vie active ou que vous vous y engagiez, la formation professionnelle vous concerne. 

   

 

Outre les actions de formation initiées par l'employeur dans le cadre du plan de formation, plusieurs dispositifs vous sont proposés afin de faire évoluer vos compétences tout au long de votre vie professionnelle : dans le cadre du "compte personnel de formation" ou du congé individuel de formation.

Vous avez par ailleurs la possibilité de faire valider votre expérience, en vue de l'obtention de tout ou partie d'un diplôme.

Attention

Le projet de loi relatif au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, définitivement adoptée le 8 août 2016, vient modifier le contenu de cette fiche. Nous travaillons à la remise à jour de cette partie qui devrait être achevée en octobre 2016.

 

1. Plan de formation

L'employeur a l'obligation d’assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail et de veiller au maintien de leurs capacités professionnelles. Pour cela, il peut organiser chaque année un programme de formation : celui-ci doit prendre en compte l'évolution des postes, des technologies et des organisations.
Aussi, le plan de formation est-il constitué par l’ensemble des actions de formation que l’employeur décide de faire suivre aux salariés. L’employeur reste libre de mettre en place, ou non, un plan de formation. De plus, il est seul juge, sous réserve du respect des dispositions relatives à la discrimination, des salariés qu’il souhaite envoyer en formation.

=> Nous vous invitons à consulter la fiche "Plan de formation"

2. Compte personnel de formation

Depuis le 1er janvier 2015, le Compte personnel de formation (CPF) a remplacé le Droit individuel à la formation (DIF) qui n'existe plus. Les droits acquis et non encore utilisés dans le cadre du DIF au 31 décembre 2014, peuvent être utilisés dans le cadre du nouveau CPF jusqu'au 31 décembre 2020. Les employeurs avaient jusqu'au 31 janvier 2015 pour communiquer par écrit à chacun de leurs salariés le solde d'heures de DIF non consommées au 31 décembre 2014.
Une fois ce solde d'heures DIF connu, vous pouvez l'inscrire sur l'espace sécurisé dont disposte toute personne en activité ou en recherche d'emploi sur le site officiel du CPF (www.moncompteformation.gouv.fr/).

=> Nous vous invitons sur ce point à consulter la fiche "Compte personnel de formation (CPF)"

3. Congé individuel de formation (CIF)

Selon  l'article L. 6322-1 du Code du travail, le congé individuel de formation vise à permettre à l’ensemble des salariés de suivre des actions de formations, à leur initiative et à titre individuel, indépendamment de leur participation aux actions du plan de formation de l’entreprise.

=> Nous vous invitons sur ce point à consulter la fiche "Congé individuel de formation (CIF)"

4. Les formations hors temps de travail

 • La validation des acquis de l’expérience

Selon l'article L. 6313-1 alinéa 11 du Code du travail, ces actions ont pour objet l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification figurant sur une liste établie par la commission paritaire nationale de l'emploi d'une branche professionnelle et enregistré dans le répertoire national des certifications professionnelles mentionné à l'article L. 335-6 du Code de l'Education.

=> Nous vous invitons sur ce point à consulter la fiche "La validation des acquis de l'expérience". 

 • Le bilan de compétences

Le bilan de compétence permet à des travailleurs d’analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel er le cas échéant, un projet de formation.

=> Nous vous invitons sur ce point à consulter la fiche "Le bilan de compétences". 

Références : articles L. 6313-1 et suivants , L. 6321-1 et suivants, L. 6323-1 à 9 du Code du travail.