Le bilan de compétences

mis à jour le 23/09/2016 à 11H40 Publié le 06/09/2016 à 17H52

Le bilan de compétences permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles afin d’élaborer un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.

 

Attention

Le projet de loi relatif au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, définitivement adoptée le 8 août 2016, vient modifier le contenu de cette fiche. Nous travaillons à la remise à jour de cette partie qui devrait être achevée en octobre 2016.

 

Le bilan de compétences peut s’exercer :
- dans le cadre du plan de formation, à l’initiative de l’employeur ;
- ou bien sous la forme d’un congé spécifique « bilan de compétences » dans la limite de 24 heures de temps de travail, consécutives ou non.

Dans ce cas, le financement du bilan et l’autorisation d’absence ne sont ouverts qu’aux salariés qui justifient d’une ancienneté en qualité de salarié d’au moins 5 ans, consécutifs ou non, dont 12 mois dans l’entreprise.

La demande doit indiquer les dates et la durée du bilan de compétences et la dénomination de l’organisme prestataire choisi par le salarié.
Elle doit parvenir à l’employeur au plus tard 60 jours avant le début du bilan de compétences.
Dans les 30 jours suivant la réception de la demande, l’employeur doit faire connaître par écrit à l’intéressé son accord, ou les raisons de service motivant le report de l’autorisation d’absence. Ce report ne peut excéder 6 mois.

Références : Articles L. 6322-42 et suivants du Code du travail.